PLAYER LMC Ouvrir le player

Atomic radio & son écho photographique dans notre CDI

Atomic radio & son écho photographique

dans notre CDI

 photoexpomars163

Partenariat avec la Faïencerie,

Espace Culturel de Creil 

 

Les élèves de la web radio

partent en reportage

 

Le CDI accueille

l’exposition

du 22 février 2016 au 9 mars 2016

 

EMISSION RADIO CDI FAIENCERIE

 

 

L’exposition photographique Rudnia 2.0 de Pascal Rueff a été  en place au CDI du 22 février au 9 mars 2016. Il s’agissait là; comme le présentent les documentalistes,  d’exposer et faire découvrir une exposition photographique aux élèves de l’établissement, mettre l’accent sur la complémentarité entre un espace culturel et un centre de documentation en établissement scolaire, permettre aux élèves de découvrir une exposition sur Tchernobyl mettant en avant des connaissances complémentaires aux programmes scolaires, et créer une ouverture culturelle entre l’établissement scolaire et une structure extérieure.

Une soirée dédiée à l’exposition  a eu lieu le 8 mars 2016 à la Faïencerie et 2 élèves de LMC Radio.fr  ont été invités à cet événement et ont été encadrés par Mme Brouta: merci Elena et Emile. Ils ont pu ainsi effectuer une interview d’un des investigateurs de l’exposition et une critique du spectacle. Cette soirée a été construite en deux temps: un apéritif « Arts-sciences » en présence des trois initiateurs du projet à 19h avec un débat sur le nucléaire, puis une performance musicale et radiophonique Atomic Radio 137 à 20h30.

Cette création de Christophe Ruetch a été diffusée sur France Culture: vous pouvez la retrouver: http://www.franceculture.fr/emissions/creation-air/atelier-de-creation-radiophonique-atomic-radio-137

Vous retrouvez ici le reportage d’Elena et Emile:

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 


 

photoexpomars162 cdiexpomars161

Des élèves de Terminale ont pu bénéficier de la présentation de cette exposition dans le cadre de l’EMC, dans la mesure où celle-ci permet la formation du futur citoyen et la formation du raisonnement critique des élèves. En effet, commente Me Bujarrabal, documentaliste encadrante, en mêlant approche artistique et réalité nucléaire, l’exposition interpelle et questionne. L’enjeu pédagogique étant l’acquisition d’une conscience morale par la compréhension de valeurs humanistes, de valeurs de respect et de responsabilité.

expocditerm1  expocditerm3  

Cette intervention du 8 mars au matin, en 1h00 s’est effectuée de la manière suivante:

  • Présentation de la Faïencerie et du statut de l’intervenante, en « service civique».
  • Exposition photographique : Quel types de clichés le photographe a-t-il réalisés ? Photoreportage ou photo artistique ? Après analyse de l’exposition par les élèves, nous nous apercevons que le photographe fait ressortir les deux genres.
  • Echanges avec les élèves sur leurs impressions et les réactions que l’exposition suscite chez eux.
  • Réflexion sur la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences (déchets et radiations nucléaires).
  • Réflexion sur l’intégration des différentes personnes photographiées (leurs poses) et sur l’utilisation des photographies en négatif.
  • Lecture et analyse du texte de présentation de l’exposition. Le texte était-il réel ou fictif ? C’est un texte fictif mettant en scène une agence colonialiste qui fait la publicité pour réinvestir les zones autour de Tchernobyl.
  • Un moment de 10 minutes à la fin de la séance pour laisser aux élèves le temps d’écrire une note sur leur impression vis en vis de l’exposition

 

andre andre1 andre2

Qu’en ont pensé les élèves? Ecoutons-les grâce à la mise en son (les élèves de cette classe n’ayant pas proposé l’enregistrement de leurs propres voix) réalisée par un élève animateur de la radio, André: merci de t’être glissé dans ce jeu de rôles pour tonifier le sujet et d’avoir sollicité Mahé et Coline!

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

 

expocditerm2 expocditerm5

Vous pourrez retrouver une partie de ces prises de paroles élève ci-dessous:

C’est une exposition intéressante, car on peut s’imaginer une nouvelle alternative pour l’avenir. Un choix assez osé de mettre les photographies en négatif mais qui donne un effet provocateur sur le sujet des zones radioactives tel que Tchernobyl. Un montage plutôt bien réalisé qui nous permet de comprendre assez vite le sujet proposé et les contradictions que celui-ci apporte. Cette exposition est tout de même curieuse, puisque imaginer cette hypothèse de pouvoir avoir cette possibilité de vie dans ces zones est absurde, mais un très bon sujet de questionnement et de photographie.

 

 

Oui, ça va, j’ai aimé. Le thème est intéressant. Les photographies étaient spéciales mais originales, cela sort de l’ordinaire pour expliquer un phénomène qui n’est pas toujours dénoncé entièrement, les catastrophes nucléaires et la diffusion des vraies informations.

 

 

J’ai trouvé les photographies plutôt bizarres avec l’effet négatif et les positions des personnes sur les photographies. Je n’ai pas fait le lien direct avec Tchernobyl. L’effet donne un côté obscur à la photographie et on a l’impression que les personnages n’ont rien à faire sur les photographies.

 

 

J’ai aimé cette exposition malgré son originalité qui laisse perplexe la première fois que l’on voit les photographies. Après les explications, je trouve que c’est une idée originale que l’on peut exploiter davantage. Les personnes représentées sont dans certaines mises en scène particulières et semblent n’avoir rien à faire là.

 

 

Cette exposition parlant des photographies est intéressante, les photographies sont originales et attirantes.

 

 

L’exposition est présentée de manière originale. Les photographies permettent de s’interroger sur le sujet de façon artistique.

 

 

L’exposition n’est pas mal. Le projet est bien pensé mais cela ne m’intéresse pas. Mais le projet reste original et les photos sont réussies.

 

 

J’ai aimé cette exposition qui présente un futur sur cette terre détruite. C’est un bon projet de reconstruire la vie sur ce lieu. Les photographies sont originales.

 

 

Il y a quelques difficultés à comprendre l’exposition sans explications claires. Il y a une bonne idée derrière cela et une certaine sensibilisation qui est transmise. Les photographies sont assez spéciales, elles n’attirent pas vraiment l’œil et ne font pas la “publicité” qui devrait être faite. En revanche, il n’y a pas vraiment de rapport avec ce que je fais en EMC (Education Morale et Civique).

 

 

C’était une exposition intéressante, le message de cette exposition a été compris et nous a permis de réfléchir sur l’avenir du nucléaire et ses risques. Vous avez voulu nous informer avec des choix artistiques mais je ne comprends pas pourquoi les photographies sont en négatif.

 

 

L’exposition est bien, elle est présentée d’une manière artistique grâce aux couleurs, elle nous permet de voir le nucléaire d’une autre façon.

 

 

L’exposition est intéressante. Cela nous amène à nous poser des questions sur l’avenir de ces zones contaminées : pourraient-elles être réutilisées et comment ? De nombreuses questions nous viennent à l’esprit. Mais le problème majeur reste celui de la radioactivité. Ainsi cette exposition m’a intéressée.

 

 

C’était assez intéressant. Ça allait un peu avec mon sujet qui est le nucléaire. J’ai trouvé le système de création de société assez original. J’ai par contre moins aimé la partie sur les photographies. Je trouve qu’elle ne donne pas envie d’aller vivre là-bas comme le texte le demande.

 

 

Dans l’ensemble de l’exposition, j’ai apprécié les explications comme les photographies. En revanche, je n’ai pas compris le lien entre le sujet d’EMC et cette exposition soudaine. Malgré de bonnes explications, j’ai eu des difficultés à comprendre le concept de l’exposition. Bonne exposition.

 

Séance plus ou moins utile car ça nous permet quand même de réfléchir sur la société d’aujourd’hui.

 

 

L’aspect historique et photographique de l’exposition est intéressant. De très belles photographies qui rendent compte des lieux. Une belle recherche et imagination quant à la façon dont sont représentés les gens et leurs expressions. Après concernant le but, je ne suis pas d’accord, le fait de créer autour de ce lieu historique une utopie n’est pas respectable, même vis à vis des gens. On leur vend du rêve et on leur ment sur les vrais aspects de ce lieu radioactif.

 

Exposition intéressante aux aspects photographiques bien réalisés. L’exposition permet l’ouverture sur un débat et permet un exposé de Tchernobyl qui s’est produit avant que l’on soit né. Permet une prise de conscience des risques.

 

 

Au premier abord, en lisant le texte, j’ai pensé à une publicité comme les “Sim’s” où l’on invite les gens à créer un avatar et faire la vie dont ils rêvent en virtuel. Pour moi, ces zones inhabitées restent dangereuses et il est impossible de s’y créer un “Eden”. Mais, cette présentation m’a plu car Clémence nous montre qu’il faut réfléchir à ce que l’on nous dit et ce qu’on le voit et non croire qu’il y a que du bon dans ce que l’on nous montre ou dit.

 

 

L’exposition était intéressante. Le fait de montrer une autre manière de vivre nous fait réfléchir sur la notre.

 

 

J’ai bien aimé cette exposition et ses interrogations philosophiques. Mais, je trouve absurde le fait d’imaginer une société sur un territoire contaminé.

 

 

J’ai aimé cette expérience car cela a été éducatif.

 

 

Cette exposition nous amène à nous poser beaucoup de questions notamment sur la structure de notre société. C’est un exposé très intéressant. Si je devais citer un défaut, ce serait qu’il soit un peu court.

 

 

Oui, cette exposition est originale. Bien que l’idée d’une telle société soit irréelle, la question de la possibilité d’installer une société dans les lieux à haut risque mérite d’être soulevée.

 

 

J’ai aimé cette exposition car elle nous permet de nous poser des questions différentes sur le nucléaire ainsi que sur le fonctionnement d’une société.